festivale donia

festivale de donia

Donia 2013 – 20ème Edition: Le mot du Président

 C’est avec beaucoup d’émotion que j’écris ce mot du Président.

    Le Donia 2013 sera le vingtième, j’étais là pour le premier et je n’ai pas raté une seule édition. De tous ceux avec qui nous avons créé le Donia, je suis le dernier encore présent. Cette vingtième édition est l’occasion de regarder en arrière. L’occasion de se souvenir, l’occasion de penser à ceux qui ont fait le Donia, qui ont contribué à le faire durer.

    Je voudrais avant tout rendre hommage aux membres du Cofestin disparus, Jean François Py, Philippe Hardcastel, Daniel Cosse et Ampy Augustin Portos. Je voudrais aussi remercier tous ceux qui sont passé dans le Cofestin et ont contribué à l’essor et la pérennité du Donia. Je voudrais remercier tous les partenaires, réguliers ou occasionnels, qui ont soutenu le Donia depuis sa création. Je voudrais remercier les médias, de Madagascar ou d’ailleurs, qui ont régulièrement couvert le Donia et contribué à son rayonnement. Et enfin, je voudrais remercier le public qui, ne l’oublions jamais, est le plus important partenaire du Donia.

    20 ans, pour un festival, surtout à Madagascar, c’est énorme. C’est une véritable prouesse. Pendant ces 20 ans, j’ai vu le Donia débutant, superbe, difficile, en danger, incertain et remarquable. J’ai vu le Donia traverser des tempêtes, j’ai vu le Donia endeuillé, j’ai vu le Donia un genou à terre, j’ai vu le Donia se relever, et la Donia est toujours là, plus que jamais.

    Pendant toutes ces années, j’ai vu près de 400 spectacles, 19 carnavals, une quantité incalculable d’événements, de rencontres, d’échanges, d’animations, de rencontres sportives, d’actions sociales, etc… J’ai vu des artistes débutants, qui sont aujourd’hui des stars, des stars qui ont aujourd’hui disparu, des artistes de Madagascar, de tout l’Océan Indien et d’ailleurs. Tous ces artistes ont contribué à faire le Donia, mais certains l’ont plus particulièrement marqué. A l’occasion de cette vingtième édition, nous mettrons en valeur ces artistes.

    Le Cofestin prépare sa vingtième édition, une belle édition, et je remercie tout ceux qui soutiendrons cette vingtième édition.

    Vive le Donia 2013 ! Vive le Vingtième !

    Vincenzo Sanna