festivale donia

festivale de donia

Le Donia 2006

Le DONIA est encore passé !

Le 31 mai et  les 01, 02, 03 et 04 juin 2006, Comme chaque année depuis 1994, Nosy Be s’est enflammé pour le Donia.

Malgré un budget très difficile à boucler, malgré un malentendu avec la COI sur l’éligibilité de certains postes budgétaires qui a privé le COFESTIN du solde de la subvention prévue pour 2005 , malgré des problèmes d’électricité avant, malgré la pluie pour la soirée du samedi, malgré quelques croc en jambe, LE DONIA EST PASSÉ et BIEN PASSÉ !

Dès l’arrivée de la sono, le week-end précédent, la fièvre commence à monter dans tout Nosy Be. Ca y est, il va avoir lieu, le Donia finit de se préparer. Les associations finissent de préparer leurs chars, chorégraphie et costumes pour le carnaval. Le programme définitif est diffusé. Les médias de Nosy Be diffusent les titres des artistes programmés…

Avant le jour J, les équipes de la sono et du COFESTIN s’activent au stade et au bureau du COFESTIN (qui est gentiment et gracieusement accueillit cette année par le Bar Nandipo de Hell Ville). Au stade, on finit de monter les nombreux chapiteaux, la sono, la lumière. Au bureau, on met au point les derniers détails pratiques, on vérifie les horaires d’arrivée des artistes, le planning hôtels, les accueils, etc… Les banderoles se mettent en place dans toute la ville, les affiches et programmes sont placardées, la billetterie de pré vente est mise en place…

Tout débute par le Carnaval, les associations, clubs, entreprises… se mettent en place vers le château d’eau en haut de la ville. Le public, toujours aussi nombreux se place le long du parcours, de chaque coté de la rue. Chacun choisit bien sa place et s’installe, parfois dans des endroits très surprenant et haut placés. Le Carnaval démarre, bruyant, vivant, coloré, surprenant, la longue colonne humaine et bigarrée se met en route et traverse toute la ville. En passant devant la mairie, chaque groupe ou char s’arrête et fait une petite démonstration de ce qu’il a préparé pour épater le jury du festival qui y est placé. Puis le Carnaval arrive doucement pour remplir le stade, en bas de la ville, où le public nombreux l’attend déjà ou le rejoint.

Ca y est, c’est parti pour cinq jours de fête ! Après l’hymne national, le président du COFESTIN présente le programme des festivités devant les invités (Mayotte) et les officiels (Autorités Nationales, Régionales et locales malgaches).

Après la cérémonie publique d’ouverture, un cocktail plus intimiste a lieu au Vanila Hôtel (hôtel du secrétaire général du COFESTIN qui offre ce cocktail). A cette occasion, le secrétaire général, Jean Louis Salles fera un discours émouvant bien que dramatique.

Puis, le rendez-vous populaire maintenant incontournable, le bal du Donia au gymnase de Hell Ville, avec une nouveauté cette année, l’élection de miss Donia.

Après une courte nuit de repos, les activités sportives et les échanges se déroulent en journée, avant les concerts du soir. (Voir le programme)

Le Donia 2006, 13ème du nom, s’est déroulé dans de très bonnes conditions, le public de Nosy Be et d’ailleurs a répondu présent, les artistes étaient à la hauteur.

Indiscutablement un bon cru.

Vive le Donia !