festivale donia

festivale de donia

Vendredi 18 mars 2011

L’Express du 18 mars 2011

L’EXPRESS

Vendredi 18 mars 2011

Festival

Les préparatifs de Donia 2011 bouclés

Le vice-président du Cofestin, Sanna Vicenzo (ici avec son épouse), promet le bon déroulement de la 18è édition du Donia

Le vice-président du Cofestin, Sanna Vicenzo (ici avec son épouse), promet le bon déroulement de la 18è édition du Donia

Le festival socio-culturel annuel de Nosy Be ne veut pas cette fois-ci faire faux bond. Il se déroulera bien à la date prévue, irrévocable quelle que soit la conjoncture.

Traditionnellement programmé pendant la semaine de la Pentecôte, le festival régional Donia aura bien lieu du 8 au 12 juin, avec comme thème « La culture, vecteur du développement socio-économique ».

Cette 18è édition se tiendra vaille que vaille aux dates prévues, contrairement à celle de l’année dernière.

« C’est officiel, tout est bien ficelé maintenant», a affirmé Sanna Vicenzo, vice-président chargé de l’administration et de la finance au sein du Comité d’organisation du festival de Nosy Be (Cofestin).

Les préparatifs vont bon train. Pour preuve, la programmation musicale est déjà connue et définie à trois mois de la tenue du festival. Elle est riche et variée, avec la volonté prononcée de rechercher de la représentativité locale, régionale, nationale et de l’océan Indien.

Par exemple, comme têtes d’affiche, il y aura le roi et la reine du « kahoitry » dévastateur, Jerry Marcoss et Vaiavy Chila, les six garçons d’Ambondrona, ambassadeurs d’une scène bien plus active, et le groupe Fandrama dirigé par Bemamy, le prince du « salegy gôma ». Ce dernier clôturera le festival Donia 2011, le dimanche 12 juin de la Pentecôte.

A eux, se joindra la sélection nationale avec Big MJ, Lili et des artistes régionaux tels que Solangia, Nana, JB Junior, DJ Bungalow, Djo B52.

Les représentants des îles sœurs seront, comme à chaque édition, au rendez-vous. On signale la présence du groupe de reggae fort Zionligt de La Réunion et des groupes originaires des Comores et de Mayotte.

Mention particulière pour la participation du groupe francais Super Purée, spécialiste de rock métal. Cet invité spécial du Donia va apprendre aux festivaliers, d’habitude passionnés de salegy, comment danser et apprécier le rock’n roll.

La musique traditionnelle est aussi à l’honneur avec la participation du groupe Volazara. De par sa pérennité et l’important nombre de spectateurs prévu, évalué à plus de 65 000 pour les quatre soirées-spectacles au stade d’Ambodivoanio, Donia s’impose comme le plus grand festival de l’océan Indien.

Des médailles

Outre le côté spectacle nocturne, cette 18è édition débutera officiellement le mercredi 8 juin par un carnaval coloré et un bal d’ouverture.

Comme nouveauté, le Cofestin récompensera ses partenaires en leur remettant des médailles pour leurs prestations en faveur du succès des Donia successifs. Propriétaires de matériels de sonorisation, journalistes, sponsors, artistes, etc. seront sur la liste.

Depuis 1994, année de sa création, le festival n’a eu de cesse de faire vibrer le cœur de la population de l’Île aux parfums. Alors, Donia 2011 promet d’être aussi explosif et chaud que les éditions précédentes. Nosy Be sans Donia verrait ses parfums profondément atténués.

Raheriniaina